Mon compte

Appelez-nous
Prendre rendez-vous en ligne

Calculez votre IMC

Masculin    Femme

cm

kilos

kilos

Nouvelles

.

Recettes légères et savoureuses

Recettes pour la Saint Valentin

En savoir plus ...

Actualités Scientifiques

Une jolie vidéo qui explique la glycémie.

En savoir plus ...


Voir toutes les nouvelles ...

Accueil » Actualités Scientifiques » L’acide folique diminuerait de 40 % le risque d’autisme

L’acide folique diminuerait l’autisme

L’acide folique aurait des vertus qu’on ne connait pas et diminuerait de 40% le risque d’autisme selon une étude norvégienne.

L’étude

Une étude norvégienne auprès de 85 176 enfants, vient de mettre en évidence que l’acide folique diminuerait de 40 % le risque d’autisme. Cet effet n’apparait que si la supplémentation est mise en place 4 semaines avant la conception et pendant les 8 premières semaines de la grossesse. Ce risque ne semble pas influencé par la prise d’autres suppléments diététiques, en particulier les huiles de poisson (acides gras oméga 3, huile de foie de morue), vitamines et minéraux.

Même si la prise d’acide folique s’est généralisée au fil du temps, avec 85 % des mères supplémentées en 2008, la plupart des femmes la commençait plus tard que recommandée et seulement la moitié le faisait avant la grossesse. Il est donc important d’en parler à son médecin généraliste dès l’arrêt de la pilule, ou alors de prendre des compléments alimentaires permettant une couverture optimale et physiologique des besoins.

Folates, acide folique : à quoi servent-ils ?

Les folates sont les formes de la vitamine B9 présentes naturellement dans les aliments. L’acide folique est la forme synthétisée servant de supplément.

L'acide folique ou la vitamine B9 a un rôle essentiel dans la production du matériel génétique (ADN, ARN) et des acides aminés nécessaires à la croissance cellulaire, ce qui explique son caractère indispensable au cours des différentes phases de la vie. Elle a un rôle important dans la formation des globules rouges, le fonctionnement du système nerveux (synthèse de neuromédiateurs) et du système immunitaire. Elle est nécessaire à la production de nouvelles cellules, ce qui la rend particulièrement importante durant les périodes d’activité métabolique intense comme l'enfance, l'adolescence, la grossesse (développement du fœtus).

Apports Nutritionnels Conseillés (ANC, apports réels et risque de carences)

Les apports conseillés en acide folique sont d’environ 300 µg/j chez l’adulte et les adolescents, et de 400 µg/j chez la femme enceinte. Ces valeurs sont à mettre en rapport avec les apports réels moyens estimés à 227 µg/j chez les enfants de 3 à 17 ans et à 287 µg/j chez les adultes de 18 ans-79 ans.

Ceci signifie une bonne partie des femmes en âge de procréer sont déficitaires en acide folique, d’autant plus si elles ont fait des régimes ou ont pris une contraception orale.

Ou trouve-t-on cette vitamine ?

L’acide folique diminuerait de 40 % le risque d’autisme

Le foie est également riche en folates (foie cuit : 260 µg/100g) mais par précaution sa consommation (quelle qu'en soit l'espèce) ainsi que celle des produits à base de foies, est déconseillée aux femmes enceintes ou désireuses d’avoir un enfant (sources INPES).

L’acide folique diminuerait de 40 % le risque d’autisme

Source : Periconceptional folic acid and risk of autism spectrum disorders. Berry RJ, Crider KS, Yeargin-Allsopp M JAMA. 2013 Feb 13;309(6):611-3. doi: 10.1001/jama.2013.198.

 

http://www.dietetique-toulouse.fr/
Copyright © 2012 | Web Design ISEOM