Mon compte

Appelez-nous
Prendre rendez-vous en ligne

Calculez votre IMC

Masculin    Femme

cm

kilos

kilos

Nouvelles

.

Recettes légères et savoureuses

Recettes pour la Saint Valentin

En savoir plus ...

Actualités Scientifiques

Une jolie vidéo qui explique la glycémie.

En savoir plus ...


Voir toutes les nouvelles ...

Accueil » Comportement alimentaire » Boulimie - Traitement

Quels traitements pour la boulimie ?

En 2003, Fairburn, Cooper et Shafran proposent donc un modèle de traitement plus complet que celui développé précédemment

Régulariser l’alimentation ne suffit pas. il faut aussi modifier les croyances dysfonctionnelles, la vision négative que la personne a de soi et réguler les émotions.

 

Boulimie - Traitement

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ce modèle prend en compte :

1) un perfectionnisme élevé qui se manifeste par une surévaluation de l’importance de poursuivre et d’atteindre des buts personnels exigeants, malgré les conséquences désastreuses que cela implique.

2) une estime de soi générale basse, qui signifie qu’en plus de se juger négativement à cause de leur incapacité à contrôler leur alimentation, leur silhouette et leur poids, ces personnes ont une vision d’elles-mêmes négative, inconditionnelle et permanente. Ce qui constitue un obstacle au changement.

3) une intolérance aux émotions qui se caractérise par une incapacité à gérer certains états émotionnels, négatifs mais parfois aussi positifs, autrement que de manière dysfonctionnelle, par exemple par l’abus d’alcool ou de substances, ou dans le cas des troubles du comportement alimentaire, par les crises de boulimie, qui deviennent alors un moyen courant pour gérer les émotions.

4) incompétence dans les relations interpersonnelles, des difficultés dans l’affirmation de soi.

Voilà les pistes sur lesquelles nous allons intervenir lors de la prise en charge de ce trouble.  


Quels modèles pour la boulimie ? (faire une page internet)

 

Un des modèles les plus connus pour la boulimie est le modèle de Fairburn qui prend comme base les distorsions cognitives par rapport à la silhouette et au poids.

 

Dans ce modèle, la caractéristique principale est la préoccupation excessive par rapport à la silhouette et au poids découlant d’une évaluation de soi négative.

Le facteur déclenchant du trouble est un des nombreux régimes disponibles sur le marché et régulièrement promu par la presse féminine comme une solution aux problématiques de silhouette et de poids.  

La plupart des personnes atteintes de boulimie ont donc commencé par une phase restrictive, parfois par une véritable anorexie.

 

Les phases restrictives  induisent des déséquilibres nutritionnels et/ou  des carences en glucides, lipides voire une dénutrition. Les crises de boulimie sont la conséquence de ces restrictions caloriques sévères associées au perfectionnisme et à la pensée dichotomique.

 

Cela fonctionne sous la forme d’un balancier. (refaire le dessin !! car la photo est pas jolie, et retapper les carrés.

 

 

 

http://www.dietetique-toulouse.fr/
Copyright © 2012 | Web Design ISEOM