1. Définition du syndrome de l’intestin irritable

 

Le syndrome de l'intestin irritable (SII), appelé également syndrome du côlon irritable (SCI) ou encore colopathie fonctionnelle associé à des troubles du fonctionnement de l'intestin comprenant : des douleurs abdominales (avec ballonnements et flatulences), un inconfort, des troubles du transit intestinal (constipation, diarrhée ou alternance des deux).

Pour pouvoir parler de syndrome de l'intestin irritable, les symptômes doivent être présents au moins 1 jour par semaine sur les 3 derniers mois et s'inscrire dans une durée de 6 mois au moins.

C'est une maladie qui touche environ 5 % de la population française, le diagnostic se fait entre 30 et 40 ans habituellement (plus rarement chez les enfants et adolescents), elle touche deux fois plus les femmes que les hommes.

Souvent cela est associé à une intolérance aux FODMAP et nécessitera une prise en charge spécifique

2. Définition du SIBO

 

Acronyme de Small Intestinal Bacterial Overgrowth, soit pullulation bactérienne de l’intestin grêle, le SIBO désigne une affection intestinale liée à la présence excessive et anormale de bactéries dans l’intestin grêle.

Le SIBO est provoqué par la migration des bactéries anaérobies du côlon vers l’intestin grêle. Les patients se plaignent de ballonnements, flatulences, éructations et douleurs abdominales liés à la production de gaz : hydrogène, méthane ou d’hydrogène sulfureux, issus du travail de fermentation opéré par les bactéries au niveau de l’intestin grêle.

Cela peut entrainer un phénomène de malabsorption des glucides, lipides, protéines et vitamines liposolubles. Le SIBO se manifeste alors par des diarrhées, qui peuvent conduire à une perte de poids. Il est par ailleurs fréquent que les patients soient carencés en certaines vitamines et minéraux.

Le SIBO peut aussi provoquer un Leaky Gut ou perméabilité intestinale avec pénétration des bactéries ou déchets toxiques de l’intestin vers le sang.

Le diagnostic le moins invasif est par un test respiratoire, le "breath test". Il mesure la concentration d’hydrogène, de méthane et d’hydrogène sulfureux expirée après l’ingestion de sucres complexes (glucose ou lactulose).

Intolérance aux FODMAPS :

FODMAPS c’est-à-dire "Oligosaccharides, disaccharides, monosaccharides et polyols fermentescibles par la flore intestinale". Plus simplement, il s’agit d’un certain type de glucides (sucres) particuliers, dit glucides fermentescibles à chaîne courte : les fructanes,  les galacto-oligosaccharides (par exemple : le blé, les oignons, l'ail, etc.) et les galactanes qui sont dans les légumes secs, les disaccharides comme le lactose, les monosaccharides comme le fructose, les polyols présents dans les confiseries.

Le manque de certaines enzymes est un déséquilibre de la flore qui ne permet pas la digestion suffisante de ces sucres dans l’intestin grêle et mène à une distension de l’abdomen, des ballonnements et des douleurs à cause de la fermentation bactérienne dans le côlon, et éventuellement des diarrhées.

3. La prise en charge

 

La prise en charge sera spécifique pour chaque pathologie : intestin irritable, SIBO, régime pauvre en FODMAP.

La méthode de 4 piliers sera utilisée différemment avec une focalisation sur la sphère digestive.

Une évaluation de l’inconfort digestif à l’aide de questionnaires validés scientifiquement, sera suivi de la mise en place de régimes d’exclusion spécifiques et une supplémentation en minéraux, vitamines  et probiotiques si nécessaire.

Diagramme de projet de soin des intestins irritable